Moroni

Moroni est la capitale de l’Union des Comores, crée au XIVème siècle, elle est resté la capitale des temps modernes.

La ville a perdu certains de ses monuments, transformés pour l’administration ou complètement rasés pour faire place à des nouvelles constructions pendant la période coloniale. Néanmoins, on trouve encore d’anciens palais, bien que toujours habités par des descendants de familles royales, qui ont pu gardé un certain cachet de l’époque des sultans. Dans le noyau central, la médina, les vieilles maisons de deux, de trois ou de quatre niveaux, sont collées les unes aux autres, ne laissant que des petites ruelles d’à peine un mètre, parfois couvertes.

Plusieurs demeures gardent encore leurs belles portes sculptées en relief et les dalles de plaques de lave reliées au mortier de chaux, posées sur des poutrelles en bois décorées. Les vieilles mosquées, souvent de petites tailles, se comptent par dizaines, dans la médina. La  mosquée de  Vendredi, a subi de nombreuses modifications et des additions par adjonctions de salles accolées dans le sens de la largeur. La partie ancienne est reconnaissable par les poutres peintes de son plafond et par les colonnes polygonales.

L’ensemble constitué par la mosquée de vendredi et le port aux boutres constitue un exemple très caractéristique de la vie insulaire des Comores.

(source : Unesco)